Association d'éducation aux médias,
au dessin de presse et à la citoyenneté

Dessinez Créez Liberté (DCL), fondée par Charlie Hebdo et SOS Racisme au lendemain des attentats de janvier 2015, est née d’une nécessité : initier la jeunesse au dessin de presse -en particulier à la satire et la caricature- et offrir au plus grand nombre (enseignants, animateurs jeunesse, bibliothécaires, éducateurs, personnel pénitentiaire, etc) des outils pédagogiques originaux pour ouvrir les débats et aborder les thématiques qui font l’actualité et agitent la société.
Sans tabou, ni démagogie, ni frilosité intellectuelle.

L'OBJET DE L'ASSOCIATION

Eduquer à la lecture du dessin de presse
Eduquer à la lecture du dessin de presse
Eduquer à la citoyenneté par le dessin de presse
Eduquer à la citoyenneté par le dessin de presse
Encourager la créativité et la pratique artistique
Encourager la créativité et la pratique artistique
Logo-DCL-Decrypter

Nos interventions
Décrypter le dessin de presse

Nos expositions #Jedessine

Nos fiches décryptage

Logo-DCL-JEDESSINE

Nos interventions
#JeDessine

Logo-DCL-Videos

Nos vidéos

Nos fiches décryptage

Nos Expos
#JeDessine

Nos interventions - Décrypter le dessin de presse

Nos formations

BESSE, Causette, janvier 2015.
BESSE, Causette, janvier 2015.
COCO, Charlie Hebdo, le 18 novembre 2015.
COCO, Charlie Hebdo, le 18 novembre 2015.

UNE PÉDAGOGIE BASÉE SUR LE DESSIN
DE PRESSE SATIRIQUE ET LA CARICATURE

POURQUOI CE SUPPORT ?

Le dessin est un mode d’expression universel qui surgit dès la petite enfance, va à l’essentiel et permet, d’abord, de nommer le monde autrement qu’avec des mots. Dans un second temps, le dessin devient un support de discussion formidable, accessible à tous, stimulant et ludique pour remettre des mots sur les réalités du monde.

Encore faut-il savoir le lire, surtout s’il s’agit d’un dessin de presse, art graphique du commentaire et discours subjectif sur le réel qui invite à porter un regard différent sur un ou plusieurs événements de l’actualité. Surtout s’il s’agit d’un dessin de presse satirique, art de la transgression et jubilation de l’excès qui ne s’appréhende jamais au premier degré.

Ce langage, qui s’inscrit dans une longue tradition française, avec sa grammaire, ses codes et ses techniques, qui nécessite une grille de lecture spécifique pour être compris par son lecteur, permet de traiter et de débattre de tous les sujets d’actualité, sans exception.

QUELLES SONT LES QUESTIONS ABORDEES ?

Peut-on rire de la mort sans railler les victimes ?
Peut-on caricaturer les religions et respecter les croyants ?
Peut-on plaisanter du racisme pour mieux le dénoncer ?
L’irrévérence a-t-elle seulement des limites ?

On peut rire de tout et tout caricaturer, mais dans une caricature, rire n’est pas une fin en soi. Aussi, les médiations de DCL
ne visent pas tant à enseigner l’humour qu’à réfléchir à la nature du rire : rit-on pour exclure ?
Pour mettre à distance ? Pour faire réagir ?

Rien n’est tabou, ni la mort, ni l’enfance, ni la foi, ni le sexe, ni le rire.
De l’ironie à l’autodérision, du jeu d’esprit à l’humour noir, du comique de situation à l’absurde,
de la grivoiserie aux stéréotypes, le dessin de presse satirique ne manque pas de ressources
pour nous forcer à faire un pas de côté salutaire et à penser par nous-mêmes.

NOS VIDEOS PEDAGOGIQUES

LE PROJET FONDATEUR DE L'ASSOCIATION

#JEDESSINE

UN PROJET PEDAGOGIQUE CONSTRUIT A PARTIR DES DESSINS D’ENFANTS RECUS
APRES LES ATTENTATS DE JANVIER 2015 A CHARLIE HEBDO